Les personnes présentes
Les présents :
•  Les parents délégués de chaque classe
•  Les représentants de l’APPEL
•  Les représentants de l’OGEC
•  Les enseignants
•  Le chef d’établissement
Les personnes excusées
•  Mme GARLASCO
•  Mme BAROUCH
•  Mme DUBUS
•  Mme BOLARD

Rappel :
Le conseil d’établissement est une instance statutaire appelée à connaître l’ensemble de la
vie pédagogique et éducative de l’école. Il est présidé par le directeur.
Le conseil d’établissement a lieu au moins trois fois par an, à raison d’une fois par trimestre.
Chaque membre du conseil d’établissement à une voix consultative
Le C.E ne se substitue pas au conseil d’administration de l’OGEC, aux conseils de classe et
aux réunions de l’APEL.

1.  Lecture et validation du CR par l’assemblée

2.  Quelques événements importants de l’école :
  Temps fort de pastoral : 28/05/19
  Sortie scolaire pour les GS/CP/CP-CE2 les 17 et 18/06
  Sorties scolaires pour les CE1/CE2 le 18/06/19
  Matinée de classe le 15/06/19
  Célébration de fin d’année : 15/06/19 à 11h
  Fête de l’école : le samedi 15/06/19
  Sortie scolaire des PS et MS le 028/07/19
  Fin des cours le jeudi 04/07/19 à 16h15

3.  Travail en groupe sur la représentativité des parents au sein de l’établissement.
Les différents lieux de représentativités :
•  APEL
•  OGEC
•  Conseil d’établissement
•  Parents correspondants de classe
•  Commission pastorale

Différentes propositions de travail
A.  Non cumul de mandats (hors APEL)
B.  Limitation du nombre de mandats au conseil d’établissement (1  ou 2 dans scolarité de
l’enfant)
C.  Création de deux parents correspondants dans chaque classe (trois rencontres
parents correspondants –  enseignants dans l’année) et invitation d’un parent par cycle
au CE (turn-over pour chaque CE)
D.  Plus de parents délégués mais des parents correspondants (trois rencontres parents
correspondants – enseignants dans l’année) et représentativité au CE par l’APEL

Après un temps de travail en groupe la proposition n°3 semble remporter l’assentiment de tous les participants. Il est proposé de joindre cette proposition avec la proposition n°2 sur une limitation du nombre de mandats en tant que parent correspondant. Cette limitation serait de deux mandats sur la scolarité de l’aîné de la friterie présent dans l’établissement.

Il est décidé suite à ce travail de construire une charte du parent correspondant  qui devra être signée pour pouvoir siéger aux conseils de classe et aux conseils d’établissement. (cf feuille annexe)

LE PARENT CORRESPONDANT A L’ECOLE
Ses missions :
Il a vocation à créer du lien entre les parents de la classe et l’établissement.
Il facilite la communication et contribue à établir un climat de confiance.
Il représente toutes les familles d’une classe.
Il favorise le lien entre l’ensemble des parents.
Il est un partenaire reconnu qui  contribue à créer un climat de confiance  entre tous les représentants
de la communauté éducative, dans l’intérêt de chaque élève.
En lien avec l’équipe pédagogique et l’APEL, le parent correspondant de classe peut collaborer à
l’organisation d’une activité.
Il  fédère les parents  de la classe aussi bien pour les « temps forts » que pour l’aide à la vie
quotidienne.
Il informe les parents de ses actions.
Il a des contacts réguliers avec l’enseignant de la classe.

Désignation :
Il est élu ou nommé pour l’année scolaire, par classe (2 par classe), en concertation avec
l’enseignant et le chef d’établissement

Ses engagements :
Il adhère au projet éducatif de l’établissement et agit en respectant l’esprit de ce projet.
Il s’engage à signer la charte du parent correspondant.
Il est un relais d’information entre les familles et l’établissement, et réciproquement.
Il ne remplace en rien le contact direct nécessaire entre chaque parent et l ’enseignant de son enfant Les adresses mails des parents lui sont communiquées en début d’année par l’enseignant mais il ne les utilise d’une quelconque manière directe ou indirecte que dans l’intérêt général de la classe.
Il ne pourra jamais en faire usage dans un intérêt personnel, particulier ou partisan.
Aucun document (mail ou papier) ne sera communiqué aux autres parents sans l’autorisation de
l’enseignante, de l’APEL, et donc du chef d’établissement. Il  agit, dans chaque situation,  en
concertation avec l’enseignant, le chef d’établissement et/ou l’APEL.
Il se montre discret et respecte la confidentialité de ce qui peut lui être confié (propos, documents).
Il ne donne pas à son enfant des renseignements au sujet de sa classe ni ne l’utilise comme source d’information.
Il sait dépasser son cas personnel et rechercher l’intérêt de tous les enfants. Il s’agit de s’exprimer comme représentant, au nom de ses mandants, et non de  communiquer une opinion personnelle.
Il est aussi exclu que puissent être tenus des propos mettant en cause la compétence
professionnelle d’un membre de l’établissement ou les compétences éducatives de parents.
L’assurance de la confidentialité est indispensable au climat de confiance et à la liberté de
parole de l’ensemble des acteurs.
S’il est fondamental que chacun puisse voir sa parole reconnue dans le cadre des échanges et
débats, il est tout aussi fondamental, qu’une fois décision prise, chacun l’assume et s’en montre
solidaire.

4.   Organisation pédagogique 2019/2020
•  Ps : Mme PIDELLO
•  MS : Mme GORGY
•  GS : Mme BAROUCH
•  CP/CE1 : MR ANDRE et …
•  CP/CE1 : Mme CABUS
•  CE1/CE2 : Mme FERNANDEZ
•  CE2/CM1 : Mme SPAGNOLO
•  CM1/CM2 : Mme DUBUS
•  CM1/CM2 : Mme CAVALLIER

Les raisons de cette organisation :
•  Un climat de classe plus serein et propice aux apprentissages
•  Organisation d’échanges de services
•  Travail en cycle pédagogique
•  Mise en place de tutorats, d’entre-aide entre paire
•  Développement de l’autonomie
•  Un meilleur suivi des élèves sur deux ans
•  Construire et mener à bien des projets communs
•  Des effectifs plus équivalents sur le primaire

5.  Les questions :
  “Cantine : les repas se sont améliorés mais gustativement peu appréciés (fade et insipide
parfois)”.
Une rencontre avec la diététicienne et le chef cuisinier de la société de restauration a eu lieu
le 11/06 où les enfants ont pu se rendre compte des contraintes et des obligations de la
restauration rapide et faire part de leurs remarques.
  “Manque de sécurité au portail : le bouton est à hauteur des enfants de CM1 et CM2, ils
ouvrent la porte sans connaître la personne ni permission, pour l’avoir vécu. Le bouton devrait
être dans le bureau de la direction”.
Le bouton est plus haut que la réglementation et les consignes ont été vues en classe et une
grande sévérité sera faite si un élève ouvre le portail.
  “Le petit mur qui délimite les nouveaux locaux est dangereux, les enfants en font une aire de
jeux”.
Le mur est là pour délimiter le plan  incliné  et sert de banc pour les enfants qui veulent s’ assoir.
  “Des cours de relaxation, méditation ou sophrologie pourraient être mis en place dans les
grandes classes également.”
Certaines  classes  pratiquent cette  activité  est en trouve un bénéfice pour les élèves.  Nous
regardons la faisabilité pour l’ ensemble de l’ école.